Home Blog

Partir en voyage aux USA avec son vélo

0
Cyclotourisme au bord de l'eau

Vous savez ce que vous allez faire ? Vous allez faire mieux qu’elles et eux — oui même si ce n’est pas un concours bien sûr — vous allez partir en voyage avec quelque chose qui vous ressemble ! Pour ce faire, vous partirez en vélo visiter les USA 😉

Première étape : prévoir son ETSA

Qu’est-ce que l’ETSA ? En gros, et pour faire court, c’est ce qui va vous permettre de valider votre visa — et donc votre séjour — sur le territoire des Etats-Unis. Ce visa, l’ESTA USA, est fait sous forme de questionnaire et va vous permettre de passer du temps sur le territoire — pour une durée limitée — pour votre fameux tour en vélo.

Logo de l'ETSA (Electronic System for Travel Authorization) - Visa USA pour partir en vélo et autres
ETSA pour Electronic System for Travel Authorization : la base pour aller aux USA

Historiquement, ce fameux graal / visa s’appelait VWP pour Visa Waiver Program et a maintenant été complété (renforcé depuis principalement septembre 2001) par l’ETSA, l’acronyme pour Electronic System for Travel Authorization. Il existe pas mal de sites Internet pour commander votre ETSA ; mais aussi certains sites plus « frauduleux » (j’en parlais dans un article sur mon blog perso).

Seconde étape : trouver son type de voyage

Même si je ne doute pas de votre capacité à faire du vélo, je ne recommande que peu le fixie pour ce genre de voyage — après cela peut-être aussi un autre challenge personnel que vous pourrez vous fixer !

Cyclotourisme au USA

Si vous êtes tenté par le cyclotourisme en Amérique et plus précisément aux Etats-Unis, vous devrez penser à emmener votre vélo et le faire prendre l’avion !

Pour transporter votre vélo dans l’avion, je vous recommande la marque Thule et son sac de transport rigide (ça demande un peu plus de temps aux aéroports, mais ça vaut le coup !)

Sac de Transport THULE ROUNDTRIP PRO Noir Bleu
Voir la housse de transport de vélo

Sinon il y a toujours les autres produits Thule

Ce sac est compatible pour différents voyages, ceux en avion comme présenté dans l’article, mais aussi ceux en train.


Ci-dessous quelques questions que vous pouvez vous poser lorsque vous prendrez votre vélo pour voyager aux Etats-Unis !

Combien de temps faut-il pour traverser les États-Unis à vélo ?

Une traversée de des Etats-Unis à vélo fait 4 000 milles au total prendrait au moins 61 jours à un cycliste moyen. Vous passerez en moyenne 5-6 heures par jour sur votre vélo (c’est une moyenne), mais bien sûr cela dépendra de votre entraînement, de votre deux roues et de votre santé/fatigue.

Quel vélo est le mieux pour le cyclotourisme aux Etats-Unis ?

C’est la question la plus fréquemment posée par les personnes qui envisagent un tour à vélo avec nous. Pour tous les cyclotouristes, qu’ils soient en groupe ou en solo, sur les pistes cyclables de l’Europe de l’Ouest ou sur les routes escarpées de l’Amérique du Sud, il n’est pas facile de choisir un vélo approprié pour le circuit.

Est-il sûr de faire du vélo la nuit aux Etats-Unis ?

Faire du vélo la nuit est beaucoup plus dangereux que faire du vélo le jour. Si vous devez rouler après la tombée de la nuit, assurez-vous que votre vélo a des réflecteurs et une lumière vive à l’avant et à l’arrière. Portez des vêtements réfléchissants et ne supposez pas que les automobilistes peuvent vous voir. Les jeunes enfants ne devraient pas monter à cheval la nuit.

8 itinéraires cyclables longue distance aux États-Unis

J’ai demandé à un pote de retour des US un petit coup de pouce pour répondre à cette question et il propose 8 itinéraires à travers les Etats-Unis :

  • Sentier transaméricain. Il n’y a pas grand-chose de plus grand que ça. …
  • Route de la côte du Pacifique. …
  • East Coast Greenway. …
  • Great Divide Trail. …
  • Mississippi River Trail. …
  • Chemin de fer clandestin. …
  • Lewis & Clark Trail. …
  • C&O Canal et chemin de halage + Grand Passage Allegheny.

Si vous recherchez encore de l’inspiration, je vous propose ce post Instagram du compte riverside_decathlon (marque vélo et cyclotourisme de DECATHLON) où la photo a justement été prise en Californie (USA) :

La légende nous indique Who else loves sunny naps on long cycling days ? ce qui signifie en français Qui d’autre aime les siestes ensoleillées lors de longues journées de vélo ?

Se balader en vélo aux USA

Pour vous balader, hors cyclotourisme, vous pourrez emporter votre vélo (même principe que pour le paragraphe précédent), vous pourrez louer un vélo sur la longue durée (dépendant de vos déplacements) ou alors, vous pourrez utiliser les services de location de vélo existant dans les grandes villes si vous avez prévu de visiter ces villes en vous déplaçant à deux roues.

Bandes cyclables à Houston
Les bandes cyclables de Houston en train d’être peintes

Pour cette troisième et dernière catégorie, il vous faudra vous rapprocher de chacune des villes, des cartes des pistes et bandes cyclables qu’elles proposent et des coûts des abonnements. Sachez tout de même que vous soyez à NYC, Chicago, Huston, San Francisco, Denver ou Miami ; vous aurez le choix de profiter de ces services de location de vélo 😉


Bon sinon, vous avez toujours la possibilité de louer un vélo sur place ;-), mais je ne me « sentirai pas pareil » sans mon vélo, je l’avoue !

DECATHLON promeut le vélotaf

0
Logo DECATHLON sur Fixie Lille
Logo DECATHLON sur Fixie Lille

Prenez votre vélo pour éviter 121h de bouchons en voiture à Lille : la nouvelle publicité en 4 par 3 de DECATHLON dans les rues de Lille fait parler !

Source du tweet :

Tous les commentaires sous ce tweet ne sont pas dans le même sujet et beaucoup de troll (comme d’habitude sur les réseaux sociaux)… et d’autres complètent que oui DECATHLON promeut le vélo, mais qu’il font aussi construire des grands parking … certains pourraient dire deux poids, deux mesures.

Ce que je retiens, c’est surtout que le vélotaf c’est bien et ça permet d’éviter les bouchons. Après cela peut soulever d’autres problématiques comme le fait que les automobilistes sont plus nerveux au volant dans les bouchons … et que ce n’est pas forcément bon pour les autres usagers de la route !

Je suis donc plutôt à aller dans le sens de Charles Anssens :

Bon je sais que tout le monde n’a pas le choix (profession, distance, conduite des enfants, etc…) mais tous ceux qui sont à frontière du basculement vers le vélo allez-y!

https://twitter.com/CharlesAnssens/status/1169330069053083652

My New (old) Bike

0

La vidéo a déjà un an, mais elle n’a pas pris une ride, je trouve. J’aime beaucoup le principe de se dire qu’il est possible de réutiliser d’anciennes pièces (avec des nouvelles si vous voulez) pour se faire un vélo sur mesure !

Ma propre expérience vélo

Mon premier vélo fait main est clairement sur le même principe, j’ai acheté un cadre, que j’ai décapé puis repeint. Souhaitant un fixie, j’ai acheté des roues neuves et ensuite une chaîne. Mais sinon c’est un vieux cadre des années 70 remis au goût du jour, des anciennes poignées, un cintre récupéré d’un ancien vélo.

Ce que je vous recommande, c’est que certaines pièces sont plus intéressantes à acheter neuves : pneus (on ne sait jamais comment cela vieilli), câbles de freins (et passage de vitesse) ; ainsi que les chambres à air (à 3€-7€, ça serait dommage de mettre sa vie en jeu !).

Le tout pour moins de 60€ (hors roues), si ça c’est pas le pied !

Ce que cela me rappelle

Cela me rappelle lorsque j’étais à Lille le magasin Les Mains dans le Guidon, clairement si vous ne connaissez pas : foncez ! Vous aurez du conseil, une bonne ambiance, des passionnés, des pièces neuves et des surtout un lot de pièces anciennes … sans parler de tous les outils pour réparer votre vélo !

SmartHalo sur Kickstarter – Volume 2

0

Je vous avais déjà parlé il y a quelques temps de Halo. Il faut savoir qu’ils remettent le couvert si l’on peut dire ça comme ça et la version 2 à l’air vraiment top ! [Je pense que je vais les commander]

SmartHalo c’est quoi ?

Si vous ne vous souvenez pas, c’est une start-up québécoise (encore une start-up il me semble en tous cas!). Le principe de SmartHalo c’est de booster votre vélo, que vous ayez un vieux vélo ou que vous fassiez du vélo tous les jours. Peu importe, ce « gadget » va vous aider à rendre votre vélo plus performant et connecté.

Un avantage que je vois personnellement, c’est que même en plein soleil, votre téléphone ne prend pas trop la chaleur et vous êtes tout de même connecté 😉

Ca se passe où ?

Toujours sur Kickstarter, toujours sur les mêmes prix et le même principe pour Early Bird. Pour y aller rendez-vous sur l’URL suivante : https://www.kickstarter.com/projects/smarthalo/smarthalo-2-make-your-bike-smarter

La livraison est prévue pour décembre 2019, ça eut dire attendre encore 6 mois pour tester de manière réelle cela !

Pourquoi SmartHalo dans sa V2 ?

La vidéo donne déjà beaucoup d’informations et complète bien celles proposées sur la page KickStarter. Ca donne vraiment envie d’essayer en tous cas !

Quelques raisons ci-dessous que je garde

  • Parce que c’est pratique
  • Parce que c’est léger
  • Parce que ça reste sur le vélo
  • Parce que c’est connecté à son smartphone
  • Parce que ça fait GPS
  • Parce que ça fait Lampe LED / phare de vélo

Point plus personnel 😉 ==> Et aussi parce qu’ils viennent de Montréal, une ville de coeur pour moi. Un gros coup de coeur que j’ai eu l’occasion de visiter ; merci à mes amis qui avaient un PVT là-bas et qui m’ont permis d’aller les voir !

Exemples d’utilisation du SmartHalo2

Un gif, emprunté sur le page Kickstarter, qui résume bien l’ensemble des possibilités de l’appareil SmartHalo 2.