Home Blog

Dévoiler une roue de vélo

0

Aujourd’hui un petit article rapide car je cherchais comment dévoiler facilement et rapidement la roue arrière de mon vélo. Je me suis dit qu’il serait intéressant d’avoir cela directement en vidéo. Donc j’ai recherché un tuto vélo directement sur Youtube.

Attention: cet article n’a pas pour vocation de réinventer la roue (de vélo 😉 ), mais bien partager une bonne pratique.

Mon coup de coeur : Dévoilage de roue amateur (sans centreur de roue) par Smile Cycling

Dévoilage de roue amateur (sans centreur de roue) par Smile Cycling

Ce qui m’a plu dans cette vidéo est :

  • le fait que l’explication est bonne,
  • la voix est bien enregistrée,
  • la vidéo est de qualité,
  • c’est rapide,
  • c’est facilement faisable

J’ajouterai que pour être encore plus rapide, il est possible de ne pas démonter la roue du vélo, ni le pneu et la chambre à air. Je parle bien d’une méthode plus rapide et qui fonctionne si et seulement si vos freins sont réglés. C’est ce que j’ai fait pour aller plus vite.

Remerciement à Smile Cycling pour cette vidéo Dévoilage de roue amateur (sans centreur de roue), vraiment bien faite et didactique

Question équipement pour dévoiler sa roue

Le matériel nécessaire pour réaliser ce dévoilage de roue :

  • un démonte pneu (servira autant pour démonter le pneu que faire la vérification),
  • une clé à rayon (c’est quand même plus pratique),
  • un élastique

Le démonte pneu se trouve ici, ici et ici (je recommande celui-là surtout pour les fixies). La clé à rayon j’utilise celle-là, mais vous pouvez aussi trouver celle-ci qui est bien. Pour l’élastique, vous trouverez j’en suis sûr !

Du matos recommandé pour dévoiler sa roue :

  • des gants (je privilégie des gants lavables – comme sur la vidéo) aux gants jetables,
  • un tablier,
  • un support pour mettre le vélo en hauteur

Côté gant, je recommande ceux-là, pour le tablier peu importe, moi j’ai ça. Le support de vélo, je n’en ai pas.

Le vélo électrique, incontournable en 2020

0
Un vélo électrique dans le jardin

Autant vous y préparer dès maintenant, ça va pédaler sévère en mode électrique en 2020 ! Depuis quelques mois, c’est indéniable, le marché du vélo électrique connaît un essor phénoménal et ce, qu’il concerne les vélos urbains comme les VTT.Sur l’année 2018, selon des chiffres publiés par l’Observatoire du Cycle, plus de 2,7 millions de vélos ont été vendus en France. Sur ce total, 340 000 vélos électriques ont été écoulés, ce qui représente une hausse de 21% par rapport à l’année précédente. La tendance promet de se confirmer plus que jamais dans un avenir proche. Les experts du secteur prévoient ainsi une croissance similaire, voire encore plus élevée du nombre de vélos électriques en circulation pour les années à venir. En cela, c’est de plus en plus clair, le VAE sera le moyen de transport incontournable en 2020.

Le vélo électrique, un moyen de transport de plus en plus sollicité
Le vélo électrique, un moyen de transport de plus en plus sollicité | Photo par אופניים חשמליים

Pourquoi un tel essor du vélo électrique actuellement ?

Deux raisons principales expliquent le fait que de plus en plus de Français se tournent aujourd’hui vers le vélo électrique. D’une part, ce moyen de transport permet à un nouveau type de personnes de pratiquer une activité physique : excellent pour le cœur et pour les muscles, le cyclisme fait partie des sports les plus complets. Grâce à l’assistance électrique, il devient plus accessible pour un grand nombre de personnes qui n’auraient pas forcément osé se lancer auparavant. Dans les faits, atteindre les 30 minutes quotidiennes d’activité recommandées pour rester en bonne forme devient beaucoup plus simple. Dès lors, pour les médecins, le vélo électrique est une excellente manière de lutter contre la sédentarité, même pour les personnes en situation de maladie. Dès lors, ils sont de plus en plus nombreux à conseiller au grand public de miser sur ce type d’équipement.

D’autre part, mois après mois, l’écologie s’impose comme un sujet de plus en plus important. C’est une réalité qui se remarque à tous les niveaux, l’environnement constitue désormais un enjeu au quotidien. Le temps où les particuliers, le gouvernement ou encore les marques s’engageaient uniquement au moment du Jour de la Terre est désormais bien loin derrière nous. Pour contribuer à la préservation de l’environnement, de plus en plus de Français cherchent à miser sur des moyens de transport plus responsables. En cela, le vélo électrique constitue une option de choix pour remplacer la voiture lors de trajets relativement courts. Désormais, prendre son VAE pour aller au travail, faire quelques courses ou encore se promener est de plus en plus naturel.

Des aides financières qui permettent au plus grand nombre d’investir

Face à cette demande croissante de la part des particuliers, le gouvernement a mis en place plusieurs aides qui permettent à chacun de rendre l’achat d’un vélo électrique moins pesant en termes de budget. Actuellement, alors qu’il est possible de trouver un vélo neuf classique et standard pour une centaine d’euros, l’achat d’un vélo électrique atteint en moyenne 1 585 euros, selon une étude menée par l’Observatoire du Cycle. Certains modèles montent même jusqu’à 5 000 euros. Alors, pour aider le grand public à investir dans un VAE, l’Etat français propose depuis 2017 un « bonus vélo à assistance électrique » qui permet à certains de bénéficier d’une aide financière pour l’achat d’un vélo électrique.

Le vélo électrique existe sous de nombreuses formes
Le vélo électrique existe sous de nombreuses formes | Photo par slikviditet

Aussi, les collectivités locales sont également nombreuses à proposer des primes ou des subventions pour ce genre d’achat. Des aides qui peuvent facilement atteindre plusieurs centaines d’euros. Par exemple, à Paris, l’aide accordée correspond à 33% du prix d’achat du vélo électrique, dans une limite de 600 euros maximum. Dans un grand nombre d’autres villes, l’aide accordée correspond à 25% du prix d’achat. De quoi rendre les vélos électriques bien plus accessibles.

Des nouveaux modèles en vue

C’est une bonne nouvelle que ces aides existent, car les particuliers vont avoir de plus en plus de raisons de se tourner vers ce type de moyen de transport au cours des prochains mois. Tout simplement parce que de plus en plus de modèles de vélos électriques promettent de débarquer sur le marché. Il y a donc de plus en plus de chances que chaque Français trouve le VAE qui correspond à ses besoins, à ses envies et à son budget. En marge des nombreux constructeurs déjà actifs (Haibike, Matra, Cube, Peaugeot, Gitane, Solex, KTM, etc.), d’autres, nouveaux, se font remarquer. Au début du mois de novembre, le célèbre constructeur de motos Harley-Davidson a par exemple officialisé la sortie de ses vélos électriques. Au total, trois modèles, haut de gamme, ont été présentés. Aucune date de sortie n’est pour le moment connue mais la marque a aussi évoqué la possibilité de sortir des modèles plus abordables à l’avenir.

Partir en voyage aux USA avec son vélo

0
Cyclotourisme au bord de l'eau

Vous savez ce que vous allez faire ? Vous allez faire mieux qu’elles et eux — oui même si ce n’est pas un concours bien sûr — vous allez partir en voyage avec quelque chose qui vous ressemble ! Pour ce faire, vous partirez en vélo visiter les USA 😉

Première étape : prévoir son ETSA

Qu’est-ce que l’ETSA ? En gros, et pour faire court, c’est ce qui va vous permettre de valider votre visa — et donc votre séjour — sur le territoire des Etats-Unis. Ce visa, l’ESTA USA, est fait sous forme de questionnaire et va vous permettre de passer du temps sur le territoire — pour une durée limitée — pour votre fameux tour en vélo.

Logo de l'ETSA (Electronic System for Travel Authorization) - Visa USA pour partir en vélo et autres
ETSA pour Electronic System for Travel Authorization : la base pour aller aux USA

Historiquement, ce fameux graal / visa s’appelait VWP pour Visa Waiver Program et a maintenant été complété (renforcé depuis principalement septembre 2001) par l’ETSA, l’acronyme pour Electronic System for Travel Authorization. Il existe pas mal de sites Internet pour commander votre ETSA ; mais aussi certains sites plus « frauduleux » (j’en parlais dans un article sur mon blog perso).

Seconde étape : trouver son type de voyage

Même si je ne doute pas de votre capacité à faire du vélo, je ne recommande que peu le fixie pour ce genre de voyage — après cela peut-être aussi un autre challenge personnel que vous pourrez vous fixer !

Cyclotourisme au USA

Si vous êtes tenté par le cyclotourisme en Amérique et plus précisément aux Etats-Unis, vous devrez penser à emmener votre vélo et le faire prendre l’avion !

Pour transporter votre vélo dans l’avion, je vous recommande la marque Thule et son sac de transport rigide (ça demande un peu plus de temps aux aéroports, mais ça vaut le coup !)

Sac de Transport THULE ROUNDTRIP PRO Noir Bleu
Voir la housse de transport de vélo

Sinon il y a toujours les autres produits Thule

Ce sac est compatible pour différents voyages, ceux en avion comme présenté dans l’article, mais aussi ceux en train.


Ci-dessous quelques questions que vous pouvez vous poser lorsque vous prendrez votre vélo pour voyager aux Etats-Unis !

Combien de temps faut-il pour traverser les États-Unis à vélo ?

Une traversée de des Etats-Unis à vélo fait 4 000 milles au total prendrait au moins 61 jours à un cycliste moyen. Vous passerez en moyenne 5-6 heures par jour sur votre vélo (c’est une moyenne), mais bien sûr cela dépendra de votre entraînement, de votre deux roues et de votre santé/fatigue.

Quel vélo est le mieux pour le cyclotourisme aux Etats-Unis ?

C’est la question la plus fréquemment posée par les personnes qui envisagent un tour à vélo avec nous. Pour tous les cyclotouristes, qu’ils soient en groupe ou en solo, sur les pistes cyclables de l’Europe de l’Ouest ou sur les routes escarpées de l’Amérique du Sud, il n’est pas facile de choisir un vélo approprié pour le circuit.

Est-il sûr de faire du vélo la nuit aux Etats-Unis ?

Faire du vélo la nuit est beaucoup plus dangereux que faire du vélo le jour. Si vous devez rouler après la tombée de la nuit, assurez-vous que votre vélo a des réflecteurs et une lumière vive à l’avant et à l’arrière. Portez des vêtements réfléchissants et ne supposez pas que les automobilistes peuvent vous voir. Les jeunes enfants ne devraient pas monter à cheval la nuit.

8 itinéraires cyclables longue distance aux États-Unis

J’ai demandé à un pote de retour des US un petit coup de pouce pour répondre à cette question et il propose 8 itinéraires à travers les Etats-Unis :

  • Sentier transaméricain. Il n’y a pas grand-chose de plus grand que ça. …
  • Route de la côte du Pacifique. …
  • East Coast Greenway. …
  • Great Divide Trail. …
  • Mississippi River Trail. …
  • Chemin de fer clandestin. …
  • Lewis & Clark Trail. …
  • C&O Canal et chemin de halage + Grand Passage Allegheny.

Si vous recherchez encore de l’inspiration, je vous propose ce post Instagram du compte riverside_decathlon (marque vélo et cyclotourisme de DECATHLON) où la photo a justement été prise en Californie (USA) :

La légende nous indique Who else loves sunny naps on long cycling days ? ce qui signifie en français Qui d’autre aime les siestes ensoleillées lors de longues journées de vélo ?

Se balader en vélo aux USA

Pour vous balader, hors cyclotourisme, vous pourrez emporter votre vélo (même principe que pour le paragraphe précédent), vous pourrez louer un vélo sur la longue durée (dépendant de vos déplacements) ou alors, vous pourrez utiliser les services de location de vélo existant dans les grandes villes si vous avez prévu de visiter ces villes en vous déplaçant à deux roues.

Bandes cyclables à Houston
Les bandes cyclables de Houston en train d’être peintes

Pour cette troisième et dernière catégorie, il vous faudra vous rapprocher de chacune des villes, des cartes des pistes et bandes cyclables qu’elles proposent et des coûts des abonnements. Sachez tout de même que vous soyez à NYC, Chicago, Huston, San Francisco, Denver ou Miami ; vous aurez le choix de profiter de ces services de location de vélo 😉


Bon sinon, vous avez toujours la possibilité de louer un vélo sur place ;-), mais je ne me « sentirai pas pareil » sans mon vélo, je l’avoue !

DECATHLON promeut le vélotaf

0
Logo DECATHLON sur Fixie Lille
Logo DECATHLON sur Fixie Lille

Prenez votre vélo pour éviter 121h de bouchons en voiture à Lille : la nouvelle publicité en 4 par 3 de DECATHLON dans les rues de Lille fait parler !

Source du tweet :

Tous les commentaires sous ce tweet ne sont pas dans le même sujet et beaucoup de troll (comme d’habitude sur les réseaux sociaux)… et d’autres complètent que oui DECATHLON promeut le vélo, mais qu’il font aussi construire des grands parking … certains pourraient dire deux poids, deux mesures.

Ce que je retiens, c’est surtout que le vélotaf c’est bien et ça permet d’éviter les bouchons. Après cela peut soulever d’autres problématiques comme le fait que les automobilistes sont plus nerveux au volant dans les bouchons … et que ce n’est pas forcément bon pour les autres usagers de la route !

Je suis donc plutôt à aller dans le sens de Charles Anssens :

Bon je sais que tout le monde n’a pas le choix (profession, distance, conduite des enfants, etc…) mais tous ceux qui sont à frontière du basculement vers le vélo allez-y!

https://twitter.com/CharlesAnssens/status/1169330069053083652