Repeindre son vélo

Repeindre son vélo

L’été approchant, il est grand temps de changer sa garde robe pour des habiles plus colorés. Votre vélo a également le droit à de nouvelles couleurs, et je suis sûr qu’il mérite que vous fassiez ça bien.

Prévoir la peinture, le matériel et l’endroit

Déjà, avant de s’intéresser à comment vous allez pouvoir étaler la peinture un peu partout dans votre garage, il vous faut choisir une peinture appropriée.

Vous pouvez déjà ranger vos tubes de peinture et vos pinceaux d’aquarelle car on va y aller à la bombe. Si vous ne savez pas quoi choisir comme marque de peinture en bombe, nous vous recommandons (…).

Pendant que vous êtes dans le magasin, pensez à prendre un apprêt en bombe correspondant à la couleur que vous voudrez pour votre vélo et qui le protégera contre la rouille ainsi que du vernis métal (mat ou brillant selon vos préférences). Munissez-vous également de papier de verre et de quoi protéger votre visage : lunettes, masques, etc.

1. Mettre le cadre à nu

La première étape consistera à mettre votre cadre à nu. Pour cela, vous devez commencer par démonter tous les éléments de votre vélo que vous ne voulez pas peindre et d’enlever les autocollants éventuels. Une fois cela fait, il vous faut décaper le cadre. Pour cela, vous avez le choix entre plusieurs solutions.

Soit utiliser un solvant à métaux à appliquer avec un pinceau sur plusieurs couches, attendre que le solvant fasse effet (vous verrez des cloques se former) puis retirer la peinture avec vos dents ou une brosse, comme vous préférez.

Soit, peut-être plus long mais moins coûteux, retirer toute la peinture à l’aide du papier de verre avec des grains suffisamment gros (le « medium » sera parfait). Profitez-en pour enlever les imperfections afin d’avoir le cadre le plus lisse possible.

2. Appliquer la sous-couche/l’appret

À partir de là, vous allez pouvoir appliquer la sous-couche, mais pour cela, je vous recommande de suspendre votre vélo par le tube du guidon avec par exemple une ficelle afin de pouvoir peindre partout sans souci.

Ceci fait, recouvrez votre cadre d’apprêt une première fois en vous protégeant le visage. Vous pouvez mettre trois couches d’apprêt en laissant sécher une quinzaine de minutes entre chaque couche, mais suivez surtout les instructions fournies. Avant de passer à la peinture en elle-même, laissez votre vélo dans un coin aéré pendant une journée.

Finalement, utiliser du papier de verre pour supprimer les imperfections laissées par l’apprêt (si vous êtes perfectionnistes, vous pouvez le faire entre chaque couche). L’idée est la même que pour le décapage : avoir un cadre le plus lisse possible pour que la peinture accroche bien. Avant de passer à la peinture en elle-même, laissez votre vélo dans un coin aéré pendant une journée.

3. La peinture

Voilà, votre vélo est prêt à être peint. Toujours en vous protégeant les yeux, appliquez de fines couches de peintures trois fois (à la bombe de peinture ou au pistolet) afin d’avoir un bon résultat.

Pour bien peindre, vous pouvez suivre les instructions inscrites sur la bombe, sinon pulvérisez à environ une trentaine de centimètres du métal, en faisant attention à mettre une couche uniforme. Attendez également quinze minutes entre chaque couche.

Avant de passer la couche suivante, vous pouvez passer un coup de papier de verre très très fin pour supprimer les imperfections avant de poursuivre.

4. Vernissage

Dernière étape : le vernissage. Appliquez encore une fois le vernis couche par couche, deux ou trois selon vos préférences, en attendant toujours quinze minutes entre chaque couche.

Toujours pareil, suivez les instructions fournies ou à défaut appliquez de la même manière que la peinture mais en vous approchant du cadre. Passez le papier de verre fin entre chaque couche pour toujours enlever les imperfections.

Voilà votre vélo n’a plus qu’à être assemblé ! Attendez tout de même une petite semaine pour que toute la peinture et les couches de vernis accroche bien le cadre.